23/05/2005

Face à moi-même

Dimanche 22 mai

Nuit d’enfer je ne trouve pas le sommeil, je tousse au possible et plus je tousse, plus j’ai mal au dos et au nerf sciatique, le cercle est vicieux, en même temps je suis exténué. Tous ce que j’entreprends pour me soulager ne semble servir a rien…
A bout de force et comme ces enfants fatigués d’avoir trop pleurés, je sombre fatigué au possible pour une heure et je m’éveil à nouveau... Le manège durera jusqu’au petit matin…
Entre deux quintes de toux et des tentatives de téléabrutissement, je trouve quand même le moyen d’être sous le charmes d’une série TV allemande (si si tout arrive !) laquelle traitera avec douceur et intelligence de l’homosexualité ; ne nous caricaturant pas avec 3 plumes dans le C et la voix de la Baronne Brandstetter (si si ! L’autruche femelle qui se balade en liberté dans la ferme de TF1).
Pour en revenir a cette série (Le clan du bonheur) la nous sommes représentés par un charmant jeune homme sportif et étudiant en art (bon y a un peu de caricature) qui arrive premier à une course de triathlon, et le pôv’ bô gosse à un gros souci : il aime son meilleur ami, qui aime une petite jeune fille qui a fait le triathlon avec lui et qui hésite entre les deux (vous m’avez suivi ?!) et son combat tout le long de l’épisode sera de montrer a la brave jeune fille qu’elle n’a pas a faire de choix.
Mais ce qui m’a plus dans cette série est le fait que rien n’est vraiment explicite concernant ce brave jeune homme avant la fin de l’épisode. Seul ce petit regard pendant qu’il fait le nœud pap’ de son meilleur ami, laissera entrevoir la fin (et encore on est pas sur !) Puis vient le baiser qui lui sera vraiment explicite. Enfin cette série aura eut quand même comme effet de me calmer un peu me permettant de m’endormir véritablement remarque il étant temps a 6h30 du mat’.

17:30. Réveil, je traînasse dans l’appart’ un bol de céréale à la main… J’écoute la pluie tomber a l’extérieur… j’ai enfin trouvé un remède pour me soulager la gorge et je n’en suis pas mécontent… Je n’ai plus à me tenir les abdos (enfin le lieu où il y en avait encore il y a 3 mois) de douleur a force de tousser… 

21:00. La faim me poussera à quitter mon logement à la recherche d’une maigre pitance que je trouverai dans le quartier de la gare. Retour sous une pluie diluvienne de printemps… C’est étrange mais j’ai toujours aimé marcher sous la pluie… j’ai l’impression de muer en cet instant comme ces serpents qui quittent leurs peaux usés pour en prendre une nouvelle.

21:40. Retour à la maison, à la télé la magnifique Carole Bouquet, un astre parmi des astéroïdes mal dégrossis ou pas dégrossis du tout (Guy Carlier) je suis vaguement l’émission tout en continuant ma lecture de « Ces hommes qui ont peur d’aimer » certes j’y retrouve énormément mon ange, mais je m’y retrouve a la fois tant a la place de victime qu’à la place de bourreau… Finalement ce que Yo m’avait dit le 15 février est peut être vrai… Nous nous ressemblons plus que je ne le crois.

23:33 Écrit par fox | fox | | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |  Facebook | |

Commentaires

... C'est clair... les séries allemandes... ça endort toujours! ;o)))

Écrit par : Oli | 24/05/2005

la bouillotte miracle bisous pour te guerrir un peu
ps: pour le dos, un truc de vieux mais qui fonctionne, une bouillotte!!
et siiiiiii, j'ai du en acheter une y'a 2 jours moi!!lol, heureusement, y'a le choix des couleur!!

Écrit par : virginie | 27/05/2005

Les commentaires sont fermés.