23/05/2005

Composition indéterminée

Jeudi 19 mai (1/2)

Matinée passée a regarder « Ca se discute » enregistré hier soir, le sujet était ma fois intéressant : Désir, ambiguïté, séduction : Hommes et femmes peuvent ils être amis sans arrière pensées ?
Néanmoins cela m’a fait bondir : ils jalousent le petit ami éventuelle, ne l’acceptent pas, ils se pelotent, dorment ensemble, font des bébés, mais ils ne s’aiment pas ! Y a comme un os Charles ! Et pour parachever le tout il faut qu’il y ait un Yo comme invité dans l’émission ! (Je suis maudit !)
En guise de conclusion, j’approuve celles de l’invité célèbre, Ness (Non pas le monstre du loch écossais) : Tous parlent d’amitiés mais ce que l’on voit dans leurs yeux c’est autre chose, c’est plus profond c’est de l’amour !

Est-ce une impression ou de nos jours on a de plus en plus peur d’être socialement engagé dans l’amour et on préfère camoufler ceci en une magnifique amitié… Genre la phrase que m’a servit Yo en décembre dernier : Je ne ressent rien de plus pour toi que de l’amitié… Mais où est la frontière entre amitié et amour ? Est-ce le sexe ? Mais alors que penser d’une situation ou l’amour est nié et que l’on préfère la remplacer par de l’amitié et une très forte complicité surtout quand la pomme a été croquée à mainte reprise ? Je suis perdu, mes repères vacillent…

Néanmoins je n’aurais pas a me poser la question très longtemps en arrêtant la lecture du programme me voila propulsé sur TF1 rediffusant la ferme célébrité et a priori j’ai fait bonne pioche ! J’arrive juste au moment ou la baronne Brandstetter se prends un magnifique coup de pied de la part de l’autruche qu’elle agace avec ses foulards façon cage aux folles !
Faut le comprendre le pauvre zoizeau ! Il n’a rien demandé a personne et le voila tourmenté par une momie mobile à la composition chimique plus que douteuse : collagène (40%), silicone (30%), toxine botulique (10%), hyaluron… le reste étant fait de chair décrépie et conservé a l’alcool frelaté…
Je constaterai également les goût plus que douteux de monsieur Plastic Bertrand qui n’hésitera a montrer à la télévision française sa passion pour les antiquités en singeant un massage à l’endroit ou la baronne s’est faite rabrouée (serait-il gérontophile ?)
Plus tard, je constaterai que l’ex mannequin barman du marais parisien ne possède à priori pas les même goût que son comparse Plastic pour les antiquités, et c’est plutôt avec fermeté qu’il administrera sans vergogne un massage plus que virile à la baronne qui de son côté gémira plus qu’une doubleuse de film X.

12:29 Écrit par fox | fox | | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |  Facebook | |

Commentaires

heu... ... tes pilulles bleues, fox, prends tes pilulles... :-D

Écrit par : marco | 23/05/2005

.... Heuuuu... Est ce un moyen détourné de me dire que j'ai dépassé le quart de siecle ?

Écrit par : fox | 23/05/2005

Les commentaires sont fermés.