22/04/2005

Je serais ta lune, ton repère…

Jeudi 21 avril

7:00. Aujourd’hui c’est mon anniversaire et mon premier geste est de me faire un cadeau… Un vrai petit déjeuner avec des croissants et des pains au chocolat Mmmm…
Autant être en forme, je m’attends à une journée fournie en appels ou peut être pas, wait au see…

7:25. Apres être rentré de la boulangerie avec mes petites gâteries sous le bras, je m’attache à ouvrir mes volets et installer mes plantes à l’extérieur. Petit bonheur mes plantations se développent avec vigueur, sous la petite serre ; une jolie pousse de glycine de chine et 7 petits tiges de mimosa. Tout en m’occupant de mes plantes mon attention est captée par une voiture qui ralenti juste sous mes fenêtres, je regarde à deux fois… Non je ne me suis pas trompé, il s’agit bien d’une Peugeot 206 CC vert maori.  Je ne la redoute pas comme ces derniers temps… Je suis même heureux et rassuré d’en voire une aujourd’hui. J’espère que Yo va mieux, même si je suis loin et que dorénavant tout nous sépare cela ne m’empêche d’avoir une profonde tendresse pour lui… Je lui ai pardonné, le temps a fait son œuvre.
A la télé on présente Anggun en concert, je la regarde évoluer avec grâce, ce phrasé gestuelle qu’elle seule possède, je me pais a m’imaginer assister à un de ces concert… Oui, il est rare que j’ai des envie de concert mais, la je suis envoûté, elle est enivrante.

9:20. La valse des appels commence, le premier à me souhaiter un joyeux anniversaire de vive voix sera Edouard, qui pour l’occasion me fera bien rire. Il vient de s’engouffrer dans un train  à destination de Dijon et cherche désespérément le coin fumeur. Le temps que nous discuterons je l’entendrais allumer puis ré éteindre la même cigarette 3 fois jusqu'à avoir la certitude que l’endroit ou il se trouve est bien un wagon fumeur… Sucette à cancer quand tu nous tiens.
A peine ma conversation avec Edouard terminée voici que le téléphone fixe s’y met. Je regarde le numéro de téléphone s’afficher, il s’agit du numéro externe de mon agence j’écoute le répondeur se mettre en marche… Et je reconnais la voix de Caro. Elle vient a nouvelle et s’inquiète comme nombre de mes collègues a priori. Je décroche le téléphone et la rassure en lui disant que j’ai simplement une sciatique, mais je lui avoue que je m’ennui ferme chez moi, elle me comprend totalement vu qu’elle-même a été arrêtée 15 jours pour une grippe cet hiver et qu'elle s'était ennuyée ferme chez elle.
Je lui dis consulter le médecin dans quelques heures, la douleur ne s’étant pas calmé. Après wait & see. En fin de conversation je l’invite à passer à la maison samedi soir si le cœur lui en dit, qu’elle puisse profiter d’un peu de champagne.

11:45. Je prends la direction du cabinet médical, J’ai l’impression de faire le parcourt du combattant. Après une attente de quelques minutes je suis reçu par mon charmant médecin. Examen identique au précédent, la douleur est toujours aussi vive et le couperet tombe ; je dois faire un scanner. Sur l’instant je pense avoir pâlit quelques peut… Le mot scanner me fait peur et m’angoisse… J’essai néanmoins de faire bonne figure devant le médecin… En vain, il vient de me faire véritablement peur. Ce ne sera que l’arrivé inopiné d’un SMS qui me permettra de changer de conversation… SMS qui l'intéressera vivement.Il souhaite savoir quel téléphone je possède lui-même cherchant à changer de GSM et en obtenir un capable de capter dans son cabinet. Après échange de bons conseils et de bonnes adresses je ferais ma première boulette de la journée, sur mon règlement par chèque j’indique bien une date ;  Ma date de naissance, réflexe machinal pour moi le 21 avril est directement associé à l’année 1980. Enfin après ce petit imprévu je quitte le cabinet médical et me revoilà parti pour une semaine de galère à la maison… Pfuuu…
Sur le chemin du retour je découvre le contenu de mon SMS, il s’agit de mon oncle L, il me souhaite un joyeux quart de siècle... Puis je rappel Edouard. Il veut passer la soirée avec moi, je suis impatient de le voir. J’apprends de sa bouche que Jane ne sera pas la pour mon anniv tant pis. Puis au détour d’une conversation sur le dessin il en vient à parler d’une candidature pour une école de dessin d’Angoulême. Cela m’exaspère il a toujours en tête l’idée que lui a inculqué Nono et n’en démords pas. Je ne dis rien mais j’en connais une à qui cela ne va pas plaire… Enfin pour l’heure je le laisse à ses retrouvailles avec Sushi et Sashimi ses deux poissons rouges affamés.

En rentrant chez moi je me fais attraper sur le net par Lolo, il me souhaite un joyeux anniversaire, puis nous bavardons de tout de rien, les sujets habituels : Fa, Ally Mc Beal, et saint Seiya… Cela nous occupe…
12:45. Pendant ma conversation avec Lolo je serais dérangé par un appel sur mon portable, le numéro est caché... Je décroche… Puis rien. J’entends un vague petit bruit puis, plus rien… Cela me renvoi immédiatement au mois de janvier lorsque je recevais des appels et que personne ne répondait. Je pense sur l’instant qu’il s’agit de Yo, quoi que la dernière fois que nous nous sommes parlés, il m’a affirmé que ce n’était pas lui, mais qu'il pensait que c'était son petit ami du moment, petit ami qu'il n'a plus… Etrange… Ou bien m’a-t-il menti une fois de plus, cherchant à me détromper d’une intuition s’étant révélé trop « juste » et dérangeante à ses yeux… Peut-être que j’anticipe que trop bien à présent ses mouvements et sa manière d’agir. Mais pour l’heure c’est le doute…

14:00. La fatigue me gagne un peu aussi je m’abandonne à une petite sieste douce et voluptueuse… Le temps de me mettre au calme on éteint le portable et on allume un petit bâtonnet d’encens…

18:20. Je m’éveil, abasourdi, ce n’est pas une sieste que je viens de faire… Je suis mortifié aujourd’hui c’est un jour très spécial et voici que je loupe totalement mon rôle d’hôte…
J’allume en vitesse mon téléphone je suis sur d’avoir loupé de nombreux appels… Bingo ! 4 Appels loupés… Je les écoute avec attention le premier est de mon père et aura eut le don de me provoquer un véritable fou rire, c’est ce que j’appel un collector ! (Dans la famille j’ai un téléphone portable et j’apprends à m’en servir) Enfin toujours est il que l’essentiel est là mon père me souhaite un joyeux anniversaire.
Puis c’est le tour de ma grand-mère et de mon oncle G, le quatrième sera de ma mère…

Je rappel immédiatement ma grand-mère, on papotte un peu elle me demande comment je vais, puis elle me questionne concernant l’endroit ou je suis, elle est persuadée que je serais chez elle ce soir étant donné que mes parents vont dîner chez elle. Elle me fait rire…

19:20. Je prends la direction du Monop’, Edouard vient ce soir et ma cuisine est désespérément vide. Sur le chemin j’appel ma mère, elle est tout heureuse de m'avoir… Puis elle m’avoue sa dernière idée de surprise : Celle de m’appeler à 3h10 du matin à l’heure exact où j’avais daigné montrer mon nez en 80'…
Elle me demande si j’ai eut beaucoups d’appels, je lui dis que cela à été plutôt modéré… De son côté elle s’en veux. Elle à été battu par mon père, il m’a appelé avec elle. Puis elle me raconte la dernière lubie de mon père. Il ne souhaite plus aller à Montpellier pendant sa semaine de vacances en mai, il préfère passer la semaine de vacance chez moi. Comme ma mère me le dit si bien, je lui manque énormément et cela le rend triste de ne pas me voir, il ne l’avoue pas, bien trop intériorisé pour montrer une quelconque émotion. Mais elle l’a déjà surpris à passer de longues minutes seul dans mes appartements. Il s’était habitué à me voir régulièrement en novembre et décembre et depuis, plus rien.

20:10. Petit moment de bonheur partagé pendant mon passage en caisse. Je réussis l’exploit de faire rire la caissière en sortant mon chéquier selon elle je sors mon chéquier comme un dégaine son arme ce qui est plutôt cocasse. Je suis heureux de l’avoir fait rire car a priori, elle en a ras le bol, je l’entends murmurer désespéré à chaque nouveau client entrant dans la file d’attente : « Il y a une caisse vers l’ascenseur et il n’y a personne… »

Soirée devant la nouvelle star, j’attends les habitués sur MSN, Marco et Lolo, ils sont là mais ne regardent pas l’émission. L’élimination de Dan leur a t'il fait perdre l’engouement pour l’émission.  Pour ma part je suis toujours fidèle, mon chouchou Pierrick est toujours présent.

Fin de soirée victorieuse, Pierrick sera présent la semaine prochaine, cela me ravi. En ce qui concerne Edouard, pas de nouvelles. Pourtant, je lui ai envoyé un sms a 22h. Il a très certainement oublié  que je l’attendais. En même temps, un lapin venant de sa part cela ne m’étonnes plus du tout il a une perception du temps toute relative.

23:30. Je ferme mes volets, je regarde au dessus de la rue dans un voile de brume la lune apparaît douce et diaphane, je suis encore touché par les confidences de ma mère… Perdu dans mes pensées je repense à l’appel inconnu de midi, était-ce lui ?
 
 


NB : Je tenais à remercier les bloggeurs et les internautes qui m’ont souhaités un joyeux anniversaire. Par ordre d’arrivé, comme cela pas de jaloux ;-p : Frédrick, Chloé, M.J. (Lolo), Mister H, Olimask, Zarbi, Marco, Martine et enfin Cri. 

04:59 Écrit par fox | fox | | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |  Facebook | |

Commentaires

la chasse est ouverte ! Encore un petit effort avant de me dépasser ;-) Après, ca sera la chasse ouverte au panda ;-)
Bonne journée de repos !
Pandi ! Panda ! Petit ourson de chine ! hum...

Écrit par : marco | 22/04/2005

... Hum, je dois être au bas mot le 10 000° a te le souhaiter, avec un jour de retard en plus, mais bon, je me lance, BO'NA'NIF :-)

Écrit par : Hadrien | 22/04/2005

Avec retard... mais de tout coeur...

Joyeux anniversaire!

Écrit par : rutabi | 22/04/2005

un lapin de la part d'Edouard... bah il est juste distrait le pov garçon... en attendant c'est pas gentil..

Écrit par : M.J. | 22/04/2005

Toujours une guerre de retard... mais c'est de tout coeur que je te souhaite un très doux nouveau printemps !
Bisous.

Écrit par : Ialosileth | 26/04/2005

Les commentaires sont fermés.