19/04/2005

Petite journée d’ennui entre amis

Mercredi 16 mars

Journée a Kennedy avec F. J’adore bosser avec lui, c’est un mec très discret mais j’ai appris à le connaître en travaillant face à lui pendant des mois, ce n’est pas le garçon tapageur comme je peux l’être à mes heures, non lui est et reste discret mais cela ne l’empêche pas d’avoir un sacré caractère et des objectifs bien fixés.

La journée à l’accueil est très calme, ce qui est rare pour un mercredi ; nous ne voyons quasiment personne, ce qui nous permet de discuter à loisir. Nous parlons de la prochaine sortie prévue par l’agence suite à la victoire que nous avons obtenue sur un challenge régional. Nous devons aller à Euro Disney. Lui connaît déjà le lieu, pour moi ce sera une découverte.
Il me dit être heureux que je l’accompagne surtout quand il me cite la liste des évités qui la compose. Entendre ces mots me réchauffe le cœur et j’en ai bien besoin en ce moment.

Il me demande ou j’en suis de la mutation, je lui dis que pour l’heure je suis toujours bloqué par Big Mama. A cet instant il a un rire amer, je m’interroge ?! Voyant ma tête il m’explique son attitude ; lui aussi est bloqué par big mama, il a demandé à évoluer lors de la dernière rentrée, Big mama n’ayant pas de poste à lui proposer, elle lui à donnée de nouvelles fonctions et plus d’autonomie pour le faire patienter, ce qu’il à accepter faute de mieux.

Lui se voyait postuler dans une autre région ou dans un autre services. Mais il ne perds pas espoir et pour l’heure fait tout pour pourrir la vie de Big mama du moins a la hauteur du coup vache qu’elle a fait à la petite unités auquel elle l’a affectée…
Visiblement j’ai du mal à comprendre et demande plus d’explication. F en vient à être plus explicite. Il m’explique que si nous allons à Eurodisney, c’est grâce à son unité, car le chalenge à été remporté grâce au travail coordonné des 3 personnes qui la compose. Effectivement, ils ont réussis en 3 mois à rattraper l’objectif qui avait été assigné à l’ensemble de notre agence pour l’année 2004. Ce qui a ravie en son temps Big mama…

Mais elle a eut la mémoire courte lorsqu’elle a remis les participations aux objectifs en janvier dernier. Ainsi elle n’a pas du tout rétribué F ni les autres membres de son équipe… La ou les autres conseillers avait réussit a grappiller une quarantaine d’euros eux n’ont rien obtenus, et après s’en être plaint, Big Mama leur a rétorquée sèchement : « Je ne vois pas pourquoi vous seriez récompensés, vous étiez affiliés à ce chalenge pour permettre à notre agence de l’obtenir, vu que c’était votre mission et que cela fait partir de vos fonctions !»

A présent je comprends l’amertume de F et le manque d’enthousiasme de son équipe, je suis scandalisé par l’attitude de Big Mama, mais je suis  content d’apprendre qu’ils ont décidé de ne pas se laisser faire ; ainsi depuis janvier, ils ne réalisent plus leurs objectifs, et ne font pas le moindre efforts dans ce domaine, ni dans aucun autre d’ailleurs, ils suivent leurs planning, ont cessés de faire des heures supplémentaires, ils répondent au téléphone et assurent et assument le cœurs de leurs métiers sans faire la moindre proposition de service.
Leur manque de motivation et d’efforts s’en ressent et Big mama commence simplement à s’en apercevoir. Ainsi à ce jour, concernant le dit chalenge, le total cumulé des services vendus depuis le début de l’année comparé a l’objectif annuel, coïncide très exactement à ce qui était attendu pour la première quinzaine de janvier 2005, nous avons donc 3 mois de retard, ce qui on le sait déjà ne sera pas rattrapable.
Je jubile, Big mama a voulu se jouer d’eux et finalement elle s’est prise dans son propre piège, elle n’aura pas sa prime.
De plus elle sait, car F le lui à dit de vive voix, qu’il ne fera plus aucun effort, la seule chose qu’il attende à présent c’est sa mutation.

15:30. Nous avons papotés quasiment tout l’après-midi, aussi à présent je m’ennuis et F également, nous rêvons de fermer les portes et de rentrer chez nous… Les visites de clients sont sporadiques… Dire que nos collègues se sont plaints de l’affluence record de lundi, j’ai du mal à les croire…

16:35. L’accueil est fermé, et les caisses sont comptés et justes. Je compare sur le livre de caisse ma journée avec la journée d’hier, j’ai moins d’argent maintenant qu’a l’ouverture ce matin, je comptabilise mes encaissements, c’est pas aujourd’hui qu’il faudra me braquer, c’est pas mes cinq encaissements microscopiques qui feront la fortune de quelqu’un.

17:20. Je me rends au solarium pour ma séance létale de soleil artificiel. J’ai besoin d’évacuer une partie de mon ennui de la journée…

18:00. Je m’effondre sur le lit et commence à bouquiner lorsque je serais happé par le sommeil, finalement c’est peut être mieux ainsi, le sommeil mettra un terme a cette pesante journée d’ennui et de révélations sur big mama.

05:12 Écrit par fox | fox | | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.